les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

"Measure the Valleys"

Du 1 juillet au 2 septembre 2018
 
Maison des Arts Georges et Claude Pompidou
Mohssin Harraki — Ahatu’L-Aql/Peace of mind. 2017

Le parcours d’art contemporain se déploie de Cajarc à Saint Cirq Lapopie pendant tout l’été. Les cinq artistes invités s’inspirent du territoire et de la chanson  "Measure The Valleys"  interprétée par Miriam Makeba. Leurs travaux reflètent le pluralisme de la création contemporaine du continent africain et de sa diaspora.

Euridice Kala, Fayçal Baghriche, Lucie Laflorentie, Mohssin Harraki, Dana Whabira. 

La vallée du Lot poursuit sa transformation estivale pour nous embarquer cette année dans des histoires aux ramifications lointaines dans le temps comme dans l’espace, au fil des vallées empruntées par chacun des artistes : celle du Lot, où ils séjournent depuis le printemps, mais aussi celles, nombreuses, qu’ils ont croisé tout au long de leurs parcours et leurs aller-retour  entre l’Afrique et l’Occident.
 
Measure The Valleys est un titre adapté par l’égérie sud-africaine Miriam Makeba dans son album Keep Me in Mind de 1970. Les paroles appellent à une prise de conscience écologique et humaine. Son engagement ouvre la voie à ce projet de résidence, de recherche et de partage.
 
À travers le prisme de leurs expériences de l’Algérie, du Maroc, du Mozambique, du Sénégal, du Zimbabwe et du tout-monde, les cinq artistes invités prennent la mesure de cette vallée pendant leur temps de résidence au printemps. Ils se saisissent des éléments du contexte, adaptent leurs bagages respectifs, croisent leurs imaginaires pour ouvrir à de nouvelles expérimentations et offrir des déplacements géographiques et conceptuels.
 
Engagés dans des recherches distinctes qu’ils rendent manifestes par le biais de la photographie, du dessin, de l’installation, de la performance et de la vidéo, ils déclinent un intérêt commun pour le paysage et l’architecture, les sciences et le langage, les surprises du quotidien ainsi que pour les échos visibles et invisibles de l’histoire dans notre société mondialisée. Ensemble, ils reflètent le pluralisme et la connectivité de la création contemporaine du continent africain et de sa diaspora.
 
En signant ce 13ème Parcours d’art contemporain en vallée du Lot en 2018, Euridice Kala, Fayçal Baghriche, Lucie Laflorentie, Mohssin Harraki, Dana Whabira invitent à considérer l’héritage de l’histoire et la projection d’un futur complexe où l’art est source de régénération absolue et inattendue.
 
 
En partenariat avec les Abattoirs, Musée - Frac occitanie Toulouse et le CNC Dicréam.
 
Commisaires : Caroline Hancock et Martine Michard