les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Joël Andrianomearisoa, "Le vent souffle sur votre cœur"

Dans le cadre du programme Horizons d'histoire
Du 17 juin au 30 septembre 2018
 
Château d'Assier, Assier (46)

Le château d’Assier accueille des œuvres poétiques extraites de la série "Le vent souffle sur votre cœur" de Joël Andrianomearisoa dans une installation unique en son genre, adaptée au contexte d’un monument historique.

Organisée en partenariat avec le musée des Abattoirs – Frac d’Occitanie, l’installation est l’occasion de faire découvrir au cœur du Quercy un artiste reconnu internationalement dans le monde de l’art et exposé dans de nombreux pays.

 « Le vent souffle sur votre cœur » a été présenté une première fois au public à l’occasion du parcours d’art contemporain « Horizons d’eaux » autour du Canal du Midi, organisé en 2017 par les deux Frac d’Occitanie. Depuis la péniche la Naïade, des messages poétiques s’envolent cette année à Assier du 17 juin au 30 septembre 2018, apportant à ce château de la Renaissance une touche sensible, inspirée du voyage, de l’eau, du vent et des sentiments humains. Des textes, courts et inspirés, émaillent la visite du monument, aujourd’hui ruiné mais pour toujours témoin d’un grand voyage vers la gloire, celui de son constructeur, Jacques Galiot de Genouillac.
 
En extérieur, les messages viennent s’immiscer dans les « Fenêtres sur cour », qui matérialisent depuis l’année 2000 dans la cour du château les baies des ailes disparues. Imprimés en lettres majuscules blanches sur de grandes bâches noires, tendues sur les hautes structures de métal, ils apostrophent le visiteur. Enfin, un dernier message s’invite sur la porte du moulin, près d’une perte aux eaux tumultueuses.
 
Cette exposition est l’occasion de mettre en lumière le raffinement de l’art à la Renaissance et plus particulièrement le décor sculpté du monument, contant la gloire de Galiot de Genouillac, Grand Ecuyer du roi François 1er et acteur essentiel de la victoire de Marignan en 1515. Les messages poétiques font écho aux devises qui participent au sens du décor, par ailleurs riche en représentations du héros Hercule et de l’allégorie de la Fortune, soulignant la prédestination divine d’un homme au destin fabuleux. 
 
L’œuvre de Joël Andrianomearisoa apporte un souffle nouveau au château, empreint de poésie et de sensibilité. Les messages – parmi lesquels l’amour tient une place prépondérante – font ressentir avec intensité la vie d’un château qui fut certainement le théâtre de nombreuses romances, mais aussi le vide d’un monument volontairement ruiné par les descendants du glorieux personnage, où les pierres ont cédé la place aux courants d’air et aux caprices du vent. 
 
 
Joël Andrianomearisoa
 
Né en 1977 à Antananarivo, à Madagascar. Vit et travaille entre Antananarivo et Paris.
Dès 12 ans, il suit des cours à l’Académie de mode et à l’Institut des Métiers d’Arts Plastiques à Madagascar. Après avoir fait ses preuves dans le monde de la haute couture, et reçu le prix « Jeune talent d’Antananarivo », l’artiste malgache poursuit ses études à Paris, où il commence une formation d’architecte à l’École Spéciale d’Architecture avec Odile Decq.