les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Dessin - Liberté d’errer

Du 14 septembre au 31 octobre 2018
 
DRAW international, Caylus (82)

La notion étendue du dessin est passionnante et ses méthodes et matériaux continuent d'intriguer et de stimuler l'action créatrice dans le monde postmoderne.
DRAWinternational présente une exposition célébrant le dessin, le début d’une collaboration passionnante et continue avec les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse.

Avec Guy de Cointet, Daniel Coulet, Daniel Dezeuze, Rolino Gaspari, Jason Glasser, Ramon Guillén-Balmes Jean Lafforgue Olivier Leroi, André Marfaing, Takesada Matsutani, Titi Parant, Marianne Plo.


Les œuvres choisies nous révèlent une diversité et un attrait, comme une indication de la graine d'une idée; certaines exécutées avec rapidité et profondeur, tandis que d'autres, pièces aussi bien enracinées, examinent et célèbrent la joie de l'acte du dessin, son processus et sa signification.

Le dessin est un moyen d'observer et de situer la signification matérielle dans le monde physique et visible comme un fait, mais c'est aussi un moyen d'explorer ce qui est invisible à travers l'imagination, l'intuition et l'expérimentation. Les idées issues d'une telle recherche entrent en collision dans un processus chaotique ou parfois structurel d'ouverture d'esprit. Nous dessinons pour penser et pour chercher une nouvelle forme afin de donner un sens aux horreurs que nous voyons et entendons, ainsi qu’à la beauté et à l'humanité que nous expérimentons. Le dessin en tant que discipline offre peu d'obstacles et ne tient pas aux méthodes, mais à son appropriation. Un petit gribouillage  sur le dos d'une enveloppe peut s'avérer aussi digne dans sa sensibilité et sa communication qu'un acte de dessin bien focalisé et prolongé sur une surface précieuse. Mais bien sûr, les œuvres sur papier ou surface semblable ne sont pas la seule réponse, aussi précieux que puisse être le contenu. La notion étendue du dessin est passionnante et ses méthodes et matériaux continuent d'intriguer et de stimuler l'action créatrice dans le monde postmoderne.

Wittgenstein (1975) a déclaré dans son livre Remarques Philosophiques "Nous ne commençons pas par certains mots, mais par certaines occasions ou activités" (p.82), car les mots ne font référence qu'au monde.

DRAWinternational a décidé il y a plusieurs années de célébrer le dessin "pour lui-même" et "pour les autres", c'est-à-dire en relation avec d'autres médias représentatifs. Notre programme d'artistes en résidence qui attire des artistes désireux d'étendre leur pratique professionnelle et leur compréhension théorique, reflétant les enjeux mêmes de la société contemporaine. Ceci, à travers l'effort humain, la réflexion, le discours et l'action. Ces artistes viennent de nombreux pays différents et apportent avec eux une panoplie d’expériences diverses, mais ils ont tous quelque chose en commun, une humanité et une passion pour le dessin.

Nous travaillons avec des architectes, des designers, des écrivains et des professionnels des arts appliqués et des beaux- arts. Notre offre est à la fois théorique et pratique, en travaillant avec les artistes lorsque cela est nécessaire, en les aidant à être plus objectifs, se distanciant ainsi quelque peu de l'objet esthétique. (la Phénoménologie de l'Expérience Esthétique, 1973, Mikel Dufrenne).