Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Le livre dans le livre

Du 16 octobre 2015 au 16 janvier 2016
 
Médiathèque des Abattoirs
FILE Megazine’s complete reprint, Volume 5 of 6, jrp/ringier, 2008 - image : Sylvie Leonard

Que l’on parle d’interaction entre la littérature et les artistes, d’inventions de livres par les artistes ou d’appropriation et de détournement, l’exposition propose une traversée dans la collection de livres d’artistes des Abattoirs à travers une suite de mises en abyme.

Dans sa quête incessante de nouveauté, la modernité a vu se tisser des liens privilégiés entre peintre et poète. Mais depuis les années 1960, les artistes ont noué un tout autre dialogue avec le livre. Leurs gestes ont naturellement trouvé leur place dans leurs propres ouvrages, les livres d'artistes.

Tour à tour lecteurs, collectionneurs, fouineurs, compilateurs ou truqueurs, les artistes n’hésitent pas à s’attaquer aux sommets de la poésie moderne – tel Stéphane Mallarmé avec son fameux Un Coup de dés jamais n’abolira le hasard – ou aux livres emblématiques de leurs précurseurs, tel Edward Ruscha et son emblématique Twenty six gazoline stations. L’influence, la copie ou l’appropriation sont au centre de cette nouvelle présentation.

Le modèle du rhizome est central dans cette  exposition : l’ensemble des publications d’artistes rassemblées ici, s’organise autour de multiples propositions qui se complètent, se répondent et s’entrechoquent.

La scénographie a été imaginée à partir de corpus d’ouvrages réunis autour de figures tutélaires : sont  ainsi  convoqués le Rhizome cher à Deleuze et Guattari, Flaubert et sa Tentation de Saint-Antoine, l’Inquiétante étrangeté de Sigmund Freud mais aussi Tintin en Amérique, Le Livre des préfaces de Borgès ou encore le Coup de dés de Stéphane Mallarmé.

Lorsque l’artiste mexicaine Mariana Castillo Deball, par exemple, compile une anthologie de 30 couvertures de livres qui n’existent pas (Never Odd or Even), elle propose un voyage aux marges  de  l’art,  de  l’histoire  et  de  l’historiographie et interroge la manière dont les bibliothèques ou les musées constituent une classification symbolique du monde.

Quant à La Bibliothèque Fantastique (LBF) d’Antoine Lefebvre, elle est en soi une mise en abyme : son nom provient de l’essai éponyme de Michel Foucault, une analyse de La Tentation de Saint-Antoine de Flaubert, un livre qui fait lui-même référence à d’autres livres.

LBF, maison d’édition virtuelle de livres d’artistes, cherche à interroger la nature du livre, ses limites, en explorant ce qui est livre et ce qui ne l’est plus.
Nous pouvons encore évoquer la figure incontournable d’Ed Ruscha, un des pères du livre d’artiste à propos duquel les hommages se sont multipliés jusqu’à devenir un genre à part entière ; ou celle de Stéphane Mallarmé qui depuis l’interprétation spatiale faite par Marcel Broodthaers d’Un coup de dés jamais n’abolira le hasard est l’un des poète le plus revisité dans l’art contemporain.
Michalis Pichler, Derek Sullivan, Jonathan Monk, Yann Sérandour, Rodney Graham, Jérémie Bennequin … autant d’artistes qui se sont ainsi joués de l’appropriation.

En explorant la relation riche et complexe que l’artiste entretient avec le livre, que celui-ci provienne de la littérature, des sciences humaines ou du champ de l’art, la Médiathèque des Abattoirs poursuit sa mission de diffusion et de valorisation de son fonds de livres d’artistes.

A l’aune de cette perspective, l'exposition s’envisage comme une entrée privilégiée dans la découverte de cette collection.
 


Evènement : Lancement de la publication Champagne de Mazaccio & Drowilal avec les éditions RVB books. En présence des artistes.

Champagne est le premier titre d’une série de livres que les artistes Mazaccio & Drowilal publieront chez RVB Books.
Dans ce projet qui relève davantage de l’iconographie que de la photographie, le duo confronte une série de représentations de Miss de tout acabit à un ensemble de coureurs automobiles célébrant leur victoire en aspergeant l’assemblée de champagne. En résulte une attaque "au bon goût" aussi jubilatoire qu’iconoclaste.
Sous la forme de dripping, les artistes sont intervenus à la peinture sur toutes les couvertures faisant de chaque ouvrage un exemplaire unique.
20 x 25 cm, 48 pages - 30 €

Mazaccio & Drowilal : www.welivehere.eu
RVB books : http://www.rvb-books.com/

© Mazaccio & Drowilal