les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Revue Noire

Une histoire d’arts contemporains africains
Du 2 juin au 29 août 2021
les Abattoirs
Artiste inconnu, "Une Saint-Louisienne, en boubou, au vent d’une rue de Saint-Louis (Sénégal)", 1915-1930 ; courtesy Revue Noire © droits réservés

Dans les années 1990, Revue Noire, bien plus qu’une publication, fut révélatrice d’une culture dynamique en Afrique. L’exposition revient sur cette manière nouvelle d’écrire et de faire découvrir les différentes formes de création contemporaine du continent. Elle s’accompagne d’une sélection d'œuvres d'art autour des différentes facettes historiques de la photographie africaine jusqu’au contemporain.

Il y a bientôt 30 ans paraissait le premier numéro de Revue Noire fondée par Jean-Loup Pivin, Simon Njami, Pascal Martin Saint-Léon et Bruno Tilliette.
La volonté est de rendre compte de la modernité et de la créativité du continent africain. Avec un financement essentiellement personnel, pendant près de 10 ans, de 1991 à 2000, et 35 numéros, ce trimestriel, bien plus qu’une publication, révéla une représentation artistique peu connue en Occident et touchant toutes les formes d'expressions : des arts plastiques à la mode, de la littérature au cinéma, de la photographie au design et à la danse.
"Jusqu’au début des années 1990, l’Afrique était le continent vierge, sauvage et misérable, tel que les grands reporters occidentaux le montraient. Entre l’ethnologie spectaculaire et le reportage horrifié sur la misère et les guerres. La photographie africaine, du moins en ce qu’elle se démarquait de l’image attendue, était méconnue. Nombre d’artistes d’Afrique sont dorénavant considérés comme artistes avant d’être "artistes africains".
Si Revue Noire n’est pas la seule à avoir participé à cette évolution, elle a largement contribué à cette reconnaissance des créateurs africains, non seulement par les autres, mais aussi par eux-mêmes.

Vingt ans plus tard cette exposition revient sur une dizaine d'années pendant lesquelles la revue sillonne l’Afrique et la plupart des continents qui lui sont liés et consacre des numéros au Sénégal, au Bénin, mais aussi aux Caraïbes ou à l’Océan Indien. Cette revue est aujourd’hui historique dans la reconnaissance de l’art africain et dans sa méthode de travail, c’est-à-dire une revue comme interprète de la création contemporaine de tout un continent. Aujourd’hui Revue Noire poursuit son histoire avec des publications de livres d’art.

Commissariat et scénographes : Jean Loup Pivin, Fondateur, Pascal Martin Saint Leon, Fondateur, et Annabelle Ténèze, Directrice des Abattoirs

Artistes :
Alex Agbaglo Acolatse, Joseph Moïse Agbojelou, Akinbodé Akinbiyi, Daniel Attoumou Amicchia, Joël Andrianomearisoa, Cornélius Augustt Azaglo, Mario Benjamin, Mickaël Bethe-Sélassié, Bobby Bobson, Frédéric Bruly-Brouabré, Mama Casset, Soly Cissé, Collectif DRUM, David Damoison, Jean Depara, Tamsir Dia, Franky Dialo, Moustapha Dimé, Daouda Diouck, Rotimi Fani-Kayodé, Balthazar Faye, Patrice Félix-Tchicaya, Gahité Fofana, Samuel Fosso, Antoine Freitas, Mathieu-Jean Gensin, Amouzou Gligkpa, Kasco Haron, Alex Hirst, Adjua Jamu, Mohamed Kacimi, Kan-Si, Dorris Haron Kasco, Seydou Keïta, Abdoulaye Konaté, Philippe Koudjina, Théodore Koudougnon, Ennri Kums, Moshekwa Langa, Madagascar Vintages (Andrianarivelo, J.Andria, Ramilyjoana, Rakolondramanitro, Rasolonjatovo, Razafitrimo, Razafy, Razaka), Pascale Martine Tayou, Tita M'Baye, Serigne M'Baye Camara, Zwelethu Methethwa, Santu Mofokeng, Alain Nzuzi Polo, Pume-Bylex, Abdourahmane Sakaly, Chéri Samba, René-Paul Savignan, Bouna Medoune Seye, Malick Sidibé, Ousmane Sow, El Hadji Sy, Patrice Tchicaya, Temandrota, Ouattara Watts, Hervé Yamguen

 

Cette exposition intègre la programmation d'Une Saison Photo à Toulouse 21.