les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Peter Saul

Pop, Funk, Bad Painting and More
Du 20 septembre au 26 janvier 2020
les Abattoirs
"Abstract Expressionnist Portrait of Donald Trump", 2018 (détail) © The Artist, Collection privée, courtesy Michael Werner Gallery, New York and London

Cette rétrospective, première exposition de cette ampleur dans un musée en France depuis 1999, de l'artiste américain Peter Saul (né en 1934) couvre la carrière d’un des tout derniers contemporains du Pop Art, depuis la fin des années 1950 jusqu’à aujourd’hui. Elle rassemble près d'une centaine d'œuvres (peintures, arts graphiques, etc.), pour certaines inédites, ainsi qu'un ensemble d'archives.

Ce parcours commence étonnamment à Paris, à l’orée des années 1960. C'est là  que l’artiste réalise ses premières œuvres reproduisant des super-héros, des comics et des objets quotidiens de l'American Way of Life. A des milliers de kilomètres de l'épicentre du Pop Art auquel il se défend d’appartenir tout en partageant ses thèmes,

Peter Saul, dont le travail exprime justement la quintessence de l’art américain, en offre un versant davantage critique, questionnant le modèle consumériste et impérialiste. À son retour aux États-Unis en 1964, il rejoint la Californie, foyer d’un art cette fois-ci "Funk" dans lequel son œuvre picturale, pop et surréaliste, trouve un écho. La peinture de Peter Saul se révèle être à la fois unique et anticipatrice des grands courants de la peinture. Pop différemment, Funk éclatant, son art est une nouvelle manière de faire de la peinture d'histoire avec les couleurs et les clashs d'aujourd'hui, tout comme sa manière de réécrire les chefs d'œuvre de la peinture préfigure la Bad Painting et son succès des années 1980. Il a également toujours été attentif au chaos du monde. La guerre du Vietnam, les luttes pour les droits civiques, l'Amérique des présidents (de Ronald Reagan à Donald Trump), l'écologie, la malbouffe, la cigarette, sont entre autres des thématiques fortes qu'il a abordées dans son travail.

Peter Saul n'a cessé jusqu'à aujourd'hui de nous révéler les enjeux les plus forts du monde et de l'art, ce qui en fait encore actuellement l'un des peintres majeurs du XXe et du XXIe siècle et l'un des plus influents sur la jeune scène artistique. Le visiteur y découvrira sa manière exubérante et colorée de figurer l’histoire et la culture du monde et des États-Unis, y compris lorsqu’il s’attache à réinterpréter l’histoire de l’art, comme dans la salle de l'exposition consacrée au "Musée de Peter Saul", un musée libre, drôle et décalé.

Un catalogue bilingue inédit comprenant des textes de John Yau, Annebelle Ténèze et de l'artiste lui-même est édité chez Hatje Cantz à l'occasion de l’exposition. 


 

Nous remercions la galerie Michael Werner et Gordon VeneKlasen pour leur généreux soutien, et spécialement Birte Kleemann et Jeff Alford.

Que soient encore remerciées la Terra Foundation for American Art, ainsi que la Fondation Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte, pour leur généreux soutien.

       


Et avec le soutien du Delta où l'exposition sera présentée du 7 mars au 7 juin 2020


 

Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture / Direction générale des patrimoines / Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’Etat.