les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Laure Prouvost

Deep See Blue Surrounding You / Vois Ce Bleu Profond Te Fondre
Du 24 janvier au 23 août 2020
les Abattoirs
Laure Prouvost, "Deep See Blue Surrounding You / Vois ce bleu profond te fondre" (extraits), 2019. © Galerie Nathalie Obadia, carlier | gebauer, Lisson Gallery

Après avoir participé au projet de Laure Prouvost pour la 58ème édition de la Biennale de Venise, les Abattoirs sont heureux d'accueillir, sur son site toulousain, la première étape de la tournée du Pavillon français.

"Un voyage vers notre inconscient. À l’aide de nos cerveaux situés dans nos tentacules, nous creuserons des tunnels vers le passé et le futur en direction de Venise. Suivons la lumière.
Laure Prouvost
 
Pour le pavillon français de la Biennale de Venise, Laure Prouvost a imaginé une œuvre filmique et fictionnelle. Elle prend la forme d’un voyage initiatique, d’une joyeuse épopée tournée lors d’un road trip à travers la France, en passant par le Nord, la banlieue parisienne, le Palais du Facteur Cheval, et la mer Méditerranée, jusqu'à Venise. Ce film, basé sur un script co-écrit par l’artiste et divers contributeurs, mélange les langues, le français et l'anglais avec des passages en italien, arabe ou néerlandais. 
Les dialogues sont portés par l’interprétation d’une douzaine de comédiens d’horizons et d’âges divers. Chacun d'entre eux possède des talents spécifiques : magie, danse, musique, etc.
 
Une installation sculpturale créée pour le pavillon vient enrichir et développer le film (sculptures, fontaine, tapisserie, etc). Elle est ici adaptée aux espaces d'expo­sition des Abattoirs.
 
Laure Prouvost naît à Croix-Lille (France) en 1978, avant de s’établir à Londres où elle étudie à la Central Saint Martins puis au Goldsmiths College. Lauréate du prestigieux Turner Prize en 2013, elle vit et travaille désormais entre Londres, Anvers, et une caravane dans le désert croate.
 
La force du travail de Laure Prouvost est d'explorer des questions universelles et d'actu­alités, et de les exprimer sous des formes artistiques inédites. 
 
L’idée de la représentation d’un monde fluide et globalisé, fait d’échanges, de connectivités et de décalages, se trouve au cœur de cette réalisation. Le projet s'articule également autour de trois points thématiques principaux : une réflexion sur des notions de générations et d’identités, de ce qui nous lie ou nous éloigne les uns des autres, de l’aîné au cadet, du voisin à l’étranger.
 
Vient ensuite l’idée de la déconnexion, de l’incompréhension et du décalage, notamment au travers de l’exploration du langage et de son appropriation ou de sa més-appropriation. Teinté d’utopie et de surréalisme, le projet de Laure Prouvost pour Venise s’attache à figurer un voyage échappatoire, à la fois tangible et imaginaire, vers un ailleurs idéal.
 
 
Le Pavillon français de la 58e Exposition internationale d’arts visuels – La Biennale di Venezia est produit par l’Institut français, en étroite collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture. Son commissariat a été assuré par Martha Kirszenbaum.
 
   
 
  
 
Avec le soutien de