les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Guerre et Séduction

Du 28 février au 1 juin 2020
 
Bibliothèque des Abattoirs - entrée libre
© Béatrice Utrilla, "Les séductrices", 2020

La Bibliothèque propose, dans la continuité des expositions féministes développées par les Abattoirs, une nouvelle présentation du fonds de livres d’artistes femmes de sa collection et invite Béatrice Utrilla pour une réflexion sur l'image du féminin et la question du genre. À cette occasion, l'artiste réalise une série d'œuvres inédites qui sera accompagnée par les éditions et les affiches des Guerrilla Girls

Fermeture de la Bibliothèque jusqu'au 31 mars 2020

 

Cette sélection de livres d’artistes de la collection des Abattoirs aborde des sujets comme la place des femmes dans l’art, le féminisme et plus largement la question du genre et de l'identité. La cause lesbienne, l’érotisme, la représentation de la condition féminine, le travestissement, la dénonciation des stéréotypes attachés aux hommes et aux femmes sont des causes portées par ces artistes exposés au travers de leurs livres. C’est une soixantaine d’éditions qui sont présentées ici parmi lesquelles celles de Sophie Calle, Judy Chicago, Tiane Doan na Champassak, Tracey Emin, Valie Export, Fierce Pussy, Nan Goldin, Dorothy Iannone, Michel Journiac, Yayoï Kusama, Urs Lüthi, Annette Messager, Yoko Ono, Dempsey Shawna & Millan Lorri, Kara Walker, etc.

L'artiste Béatrice Utrilla explore les relations humaines au moyen d’images photographiques et de vidéos. Les œuvres qu'elle réalise pour les Abattoirs, reposent sur des archives personnelles d'images d'actrices hollywoodiennes des années 1930 à 1980 et des cartes de visites de call girls rapportées de Las Vegas. Ces images promotionnelles, placées côte à côte, mettent en exergue des représentations de la féminité encore persistante dans notre société moderne. L’artiste toulousaine Béatrice Utrilla, née en 1964 à Agen, est aujourd’hui maître de conférence à l’École nationale supérieure d'architecture de Toulouse (ENSA). Elle a également fait partie du collectif "À la plage" qui développe des créations artistiques pluridisciplinaires.

Au cœur de l’exposition sont présentées les éditions et les affiches des Guerrilla Girls, récemment acquises par les Abattoirs. Ce collectif d’artistes féministes américaines anonymes créé en 1985, défend la place des femmes, des artistes racisés et plus largement des minorités peu visibles dans les institutions artistiques par le biais de posters, tracts et autres éphéméras. En utilisant un masque de gorille, les Guerrilla Girls empruntent à King Kong un double symbole : celui de la domination masculine et celui de la virilité. Ces artistes défendent avec humour leur art engagé avec des slogans illustres comme : "Do Women have to be naked to get in Met. Museum ?" Elles signent leurs créations de noms d’artistes décédées et reconnues par le monde de l’art telles que Frida Kahlo, Claude Cahun, Diane Arbus et se sont vues attribuer le "Courage Award for the Arts 2010" par l’artiste Yoko Ono.