les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

BIENALSUR / WEFRAC

Samedi 16 et dimanche 17 novembre 2019
les Abattoirs
Berna Reale, "Cantando na chuva", 2014, vidéo performance, 4’2’’, Courtesy BIENALSUR © Berna Reale/BIENALSUR 2019

À l’occasion du Week-end des fonds régionaux d’art contemporain (WEFRAC), les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse participent à la Biennale internationale d’art contemporain d’Amérique du Sud (BIENALSUR 2019), en présentant deux vidéos des artistes : Ana Gallardo (Argentine) et Berna Reale (Brésil), artistes majeures de la scène sud-américaine.

Ana Gallardo
(Rosario, Argentine, 1958)
Casa Rodante (Maison mobile) 2007, vidéo 32’

Diffusion, les Abattoirs, 1er étage

Ce sont les individus, leurs vies, leurs objets, leurs histoires qui sont au cœur du travail de l’artiste Ana Gallardo. Sa démarche consiste à faire d'une histoire individuelle un récit collectif, à donner aux objets les plus anodins le statut d'œuvres par son attitude. Dans « Casa rodante », Ana Gallardo, avec la collaboration d'autres personnes,  circule à vélo, dans les rues de la ville, tirant un chariot transportant des meubles auxquels elle est attachée, un patrimoine resté sans abri en raison de circonstances personnelles. L’artiste argentine s’intéresse tout particulièrement aux situations qui génèrent du doute et de l’instabilité et à tout ce qui est considéré comme un échec.


Berna Reale
(Belém do Para, Brésil, 1965)
Cantando na chuva (Chantons sous la pluie), 2014, vidéo performance, 4’2’’

Diffusion, les Abattoirs, Espace Frac

Berna Reale, artiste importante de la scène brésilienne contemporaine, est également experte en criminalité pour l’État du Pará (état du nord du Brésil). À travers ses performances et ses installations, elle propose une réflexion sur le monde socio-politique actuel, en traitant plus particulièrement le thème de la violence.
Dans cette vidéo, l’artiste vêtue d’un costume de spectacle et portant un masque à gaz, chante Singin’ in the Rain (1952) et danse les claquettes sur un tapis rouge, au beau milieu d’une décharge à Lixão do Aurá, la principale décharge active de l'État brésilien du Pará. L’artiste livre ainsi une allégorie saisissante de la violence du pouvoir et de la pauvreté dans le pays.



BIENALSUR
Des dynamiques différentes pour l´art et pour la culture
Nouveau partenaire des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse

Le travail interdisciplinaire entre la perspective des relations internationales et les études de l´Art, mené dans la cadre de l´UNTREF –université publique argentine–, nous a présenté depuis 2015 le défi de revoir les formes où les dynamiques du monde de l´art et de la culture reçoivent l´impact de celles des autres domaines : nous avons revu les règles de jeu du système de l´art et ce faisant, nous en avons essayé d´autres, nouvelles, pouvant briser les formats traditionnels et faisant naître d´autres dynamiques.
C´est ainsi qu´est née la BIENALSUR, un projet qui prend sa forme dans les échanges, dans l´horizontalité des relations entre les différents acteurs et institutions de la scène artistique- culturelle, d´une vocation de partenariat ainsi que du respect pour la diversité.
Dans un monde qui construit des murs, BIENALSUR essaye d´effacer les frontières, en respectant les différences et avec la conviction que la dimension culturelle est un facteur clé pour envisager les dialogues possibles entre les univers sociopolitiques de toute sorte.

Anibal Y. Jozami, Directeur Général BIENALSUR, Diana B. Wechsler, Directrice Artistique Académique BIENALSUR