les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse
Façade de la galerie Stadler, 51 rue de Seine à Paris, en 1962
Façade de la galerie Stadler, 51 rue de Seine à Paris, en 1962

Rodolphe Stadler, disparu en 2009, entretenait avec les Abattoirs des liens historiques et privilégiés. Le don des archives de sa galerie à notre institution est l'occasion de revenir ici sur son parcours atypique.

Façade de la galerie Daniel Cordier, 8 rue de Miromesnil à Paris, en 1964
Façade de la galerie Daniel Cordier, 8 rue de Miromesnil à Paris, en 1964

Ancien secrétaire de Jean Moulin pendant la Seconde guerre mondiale, Daniel Cordier, marchand de tableaux et collectionneur, est à l’origine d’une des plus grandes donations d’œuvres d’art à l’Etat français, dont la grande majorité est en dépôt à Toulouse, aux Abattoirs.

Vue de la façade des abattoirs, au moment de sa réhabilitation
Vue de la façade des abattoirs, au moment de sa réhabilitation

En 1823, la ville de Toulouse décide de regrouper ses différents abattoirs sur un site unique. C’est l’architecte Urbain Vitry qui est chargé, en 1825, du projet d’architecture du bâtiment.

Exposition " Pipeline Field / Michael Beutler ", Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens, 2014 ; Photo : T. Santini - régie des Abattoirs
Exposition " Pipeline Field / Michael Beutler ", Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens, 2014 ; Photo : T. Santini - régie des Abattoirs

A la suite de l’exposition « La vie des formes » aux Abattoirs en 2012 où était présentée Panorama de Michael Beutler, un processus d’acquisition d’une œuvre de l’artiste est mis en place. L’œuvre choisie s’intitule Pipeline Field (champs de tuyaux/tubes) et elle est activée en 2014, "hors les murs".

Atelier Van Lieshout, "Modular Multi Women Bed" (1997-2001)
Atelier Van Lieshout, "Modular Multi Women Bed" (1997-2001)

Habiter signifie communément le fait de vivre habituellement dans un lieu, mais lorsque les artistes contemporains s' y intéressent, c'est précisement pour contrarier les habitudes et faire réagir les spectateurs. Zoom sur la collection des Abattoirs et certaines oeuvres présentées lors d'expositions (sauf indications contraires, toutes les œuvres font partie de la collection des Abattoirs / Frac Midi-Pyrénées).

Michel Blazy, "Mur de poils de carotte" (2000)
Michel Blazy, "Mur de poils de carotte" (2000)

Michel Blazy est un maître de l’organique et de son évolution en live. Qu’il s’agisse de croissance ou de dégénérescence,  ses œuvres affichent le vivant tout en étant vouées à une éphémère prestation. Entre art et biologie, le monde de Blazy oscille entre poétique et politique.

Pablo Picasso, "La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin" (1936)
Pablo Picasso, "La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin" (1936)

Histoire, iconographie, restauration... Eric Vidal, historien d'art et conférencier, revient en détail sur le monumental rideau de scène de Picasso, conservé aux Abattoirs.

"La vie des formes" (29 juin - 2 septembre 2012)
"La vie des formes" (29 juin - 2 septembre 2012)

Stéphane Calais, Michel Blazy et Michael Beutler, présents lors du montage de "La vie des formes", ont accepté de répondre aux questions d'Olivier Michelon, directeur des Abattoirs et concepteur de l'exposition.

Dado, La Chapelle Saint-Lazare (1997-1998)
Dado, La Chapelle Saint-Lazare (1997-1998)

La collection des Abattoirs, riche du dépôt de la majeure partie de la donation Cordier, permet de découvrir une centaine d’œuvres de Dado, dont 73 issues de la donation. Cette réunion, la plus importante dans une institution  française, nous donne l’aperçu d’une vie vouée à l’art et la peinture.

François Morellet, "Geometree n°109 (Parjure n°1)" (1993)
François Morellet, "Geometree n°109 (Parjure n°1)" (1993)

Marqué par une très haute qualité plastique autant que poétique, caractérisée par une production où " l'abstrait " est sans cesse remis en cause, et où la " géométrie " contredit continuellement l'idée que l'on se fait habituellement d'une science rigoureuse, l’œuvre de François Morellet (né en 1926) est en perpétuel renouvellement, à l'image de cette Geometree.

Vladimir Velickovic, "Feu" (2005)
Vladimir Velickovic, "Feu" (2005)

A l’occasion de son exposition aux Abattoirs, Vladimir Velickovic a bien voulu répondre à quelques-unes de nos questions.

Franz West, "Agoraphobia" (2005)
Franz West, "Agoraphobia" (2005)

Haute de 7 mètres et large de presque 4 mètres, Agoraphobia se présente comme un anneau s’enroulant sur lui-même, un peu à la manière de celui de Moebius. Cette sculpture, acquise par les Abattoirs en 2005, a trôné plusieurs années sur le parvis du musée, avant d’être déplacée en 2009 dans le jardin Raymond VI.

Alain Mousseigne, directeur des Abattoirs (1995-2012)
Alain Mousseigne, directeur des Abattoirs (1995-2012)

Quelques questions issues du Questionnaire de Proust, soumises le 9 juin 2011 à Alain Mousseigne, conservateur en chef et directeur général des Abattoirs (1995-2012), pour une confession précise et ouverte.

Stéphane Thidet, "Sans titre (Le Refuge)" (2007)
Stéphane Thidet, "Sans titre (Le Refuge)" (2007)

Depuis ses premières œuvres, Stéphane Thidet ne cherche pas tant à détourner le réel, qu’à créer sans cesse une fiction exutoire. Jouant des formes plastiques et des paradoxes de la perception, son univers souvent déroutant, voire inquiétant,  conduit le spectateur vers d’étranges limites.

Clément Thomas, "International Bleu Marine" (1988)
Clément Thomas, "International Bleu Marine" (1988)

Un tableau bleu, une œuvre en fourrure, une référence un peu trop explicite, un retour dans les années 1980 à Toulouse, une envie de toucher… IBM de Clément Thomas, de l’impouvoir de la peinture à l’informatique.

Elmar Trenkwalder, "WVZ 190" (2007)
Elmar Trenkwalder, "WVZ 190" (2007)

WVZ 190 est une œuvre spécialement réalisée pour les Abattoirs, une production, commandée en 2006. Cette réalisation apparait comme un des aboutissements de la réflexion sur l’érotisme et “l’érotisation” d’une partie du champ de l’art contemporain menée par Pascal Pique, alors directeur du Frac aux Abattoirs.

Eric Vidal, historien d'art et conferencier
Eric Vidal, historien d'art et conferencier

Trois questions posées à Eric Vidal, Historien d’art et conférencier, autour de l’exposition “Chefs-d’oeuvre modernes et contemporains”, présentée du 15 avril au 21 août 2011 aux Abattoirs.

Françoise Quardon, "I believe in miracles" (2010) détail; © Adagp
Françoise Quardon, "I believe in miracles" (2010) détail; © Adagp

Pour l'exposition "Fantasmagoria, le monde mythique", Françoise Quardon a conçu une installation évoquant Joey Ramone et Sylvia Plath, deux personnalités que l’artiste a choisi comme parents imaginaires car pour elle, leur création et leur existence « sont des trésors qui donnent l’énergie et la force d’avancer ».

David Altmejd; photogr. S. Léonard
David Altmejd; photogr. S. Léonard

David Altmejd (né en 1974), invité en 2009 pour l'exposition "Dreamtime" qui s'est tenue dans la grotte du Mas d'Azil, a réalisé pour l'occasion une pièce inédite, Sans titre. En 2010, lors de l'exposition "10 ans, un musée, un Frac, une collection", qui s'est tenu aux Abattoirs l'artiste lui-même est venu réactiver sa pièce dans une configuration inédite.