les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Journée d'étude

Interférences de l’Amérique Latine dans le post-colonial
Jeudi 11 janvier 2018 de 9h à 20h
Auditorium des Abattoirs - Entrée libre
Libia Posada, De la série "Cuadernos de Geografia, Colombia división política", 2007 et : De la serie "Heroinas de tierra", 2014

A l’occasion de l’exposition "Medellín, une histoire colombienne des années 1950 à aujourd’hui", les Abattoirs accueillent une journée d’étude proposée en collaboration entre L’Université Toulouse Jean Jaurès sur l’enjeu des études postcoloniales. Cette troisième journée d’un cycle pluriannuel s’oriente cette année sur une aire géographique et culturelle, l’Amérique latine.

Comment les études postcoloniales spécifiquement latino-américaines participent-elles au renouvellement des discours sur l’histoire du monde ?
Comment l’histoire de ces pays oriente-t-elle différemment les études postcoloniales ?

Au cours de cette journée, des discussions et des débats s’attacheront à cette réflexion critique, à l’invention de reconfigurations de la pensée et à son histoire. Il s’agit, comme l’écrit Alfredo Gomez-Muller dans son ouvrage, d’inventer de nouvelles formes de relations pour sortir de "la domination coloniale européenne, et, plus tard, de celle des nouvelles élites républicaines attelées à la tâche de construire l'unité sociale et politique sur la base du modèle européen de l'Etat-nation" (Alfredo Gomez-Muller, Le postcolonial en Amérique latine, Paris, Kimé, 2016). L’angle d’une déconstruction qui met au jour comment les idéologies ont orienté l’écriture de l’histoire et la fabrication de concepts sera notamment abordé. Quelles sont, aujourd’hui, les modalités des "Interférences de l’Amérique latine dans le postcolonial" ? Quels en sont les fondements, les outils, les spécificités ? Quels sont les points-communs et les points de rupture avec les études postcoloniales nord-américaines, africaines ou asiatiques ? Chercheurs, artistes et professionnels des institutions muséales participeront à cette réflexion croisée.

Des rencontres pluriannuelles sur les études postcoloniales  

Ces rencontres constituent le troisième volet d’un cycle de recherche associant l’Université Toulouse Jean Jaurès (Master Recherche "Histoire de l’art et Patrimoine, Moderne et Contemporain", département Histoire de l’art et archéologie), l’unité de recherche Framespa, UMR 5136 (Thématique 3), les Abattoirs (Musée d’art moderne et contemporain de la Ville de Toulouse et Frac Occitanie Toulouse), avec l’appui de Zahia Rahmani, responsable du domaine "Art et mondialisation" à l’INHA (Institut national d’histoire de l’art).

Initié par la journée d’étude "Art & condition postcoloniale. Sortir du malentendu" qui s’est tenue le 25 avril 2016, trouvant sa continuité dans deux autres journées d’étude, les 20 et 21 avril 2017, intitulées "Colonial/Décolonial. Déconstruire discours, objets et images", ce cycle se clôture, le 11 janvier 2018, par une dernière journée d’étude dont le titre, "Interférences de l’Amérique latine dans le postcolonial", confirme la volonté d’affirmer des liens particuliers avec des pays où les spécificités des mouvements de colonisation et de décolonisation ont donné lieu à des travaux apportant une empreinte particulière aux études postcoloniales.

S’inscrivant dans les travaux de l’atelier "Productions artistiques, productions théoriques", de la thématique 3 ("CRÉATION – PRODUCTION. Arts, industries, marchés, territoires") du FRAMESPA, UMR 5136, cette journée d’étude constitue le volet scientifique d’une grande exposition, "Medellín, une histoire colombienne des années 1950 à aujourd’hui", présentée par les Abattoirs à Toulouse du 29 septembre 2017 au 21 janvier 2018. Ce cycle de journées d’études pluriannuelles sera ensuite l’objet d’une publication.

 

Programme

Téléchargez le programme au format .pdf

9h45 : Accueil des participants

10 h – 10h15 : Introduction aux rencontres par les responsables scientifiques

10h15 – 10h45 : Laure Ortiz, invitée d’honneur, professeure agrégée de Droit Public, Université de Toulouse, présidente de Sciences Po Europe/ ESoPA, L'Amérique latine, l'éveil juridique d'un continent ?

10h45 – 11h15 : Alfredo Gomez-Muller, professeur à l’Université de Tours, Études latino-américaines : Le postcolonial en Amérique latine. Débats contemporains

11h15 – 11h 45 : Laura Karp Lugo, docteure en histoire de l’art contemporain, chercheuse associée au Centre allemand d’histoire de l’art : Exposer l'Amérique latine : d'une identité à l'autre

11h45  – 12h15 : Aurore Buffetault, doctorante Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chargée d’études de de recherche INHA: Le Centro de Arte y Comunicación (CAYC) de Buenos Aires et le conceptualisme idéologique

12h15  – 12h45 : Questions et échanges

12h45 – 14h : Déjeuner

14h – 14h30 : Zahia Rahmani, écrivain, responsable du domaine « Art et mondialisation » à l’INHA : Du concept d'Hégémonie anthropologique à celui de Chaîne des énoncés solidaires, l'Amérique du sud et ses mots

14h30  –  15h  :  Pedro  Jiménez  Morrás,  responsable  des  relations  extérieures  du  CAPC  musée  d'art contemporain de Bordeaux, Une certaine persistance

15h  – 15h30 : Roberta Garieri, doctorante Université Rennes 2 : Identité/Différence. Repenser les espaces et les temps de l'histoire

15h30  – 15h45 : Pause

15h45 – 16h15 : Ana Marcela Montanaro, avocate costaricaine spécialiste des Droits de l'homme et du Féminisme, Madrid, Hilando el debate del feminismo decolonial en América Latina: Multiplicidad de saberes, prácticas y resistencias

16h15 – 16h45 : Questions et échanges

17h – 18h : Visite de l’exposition avec Annabelle Ténèze et Valentin Rodriguez, commissaires de l’exposition « Medellín, une histoire colombienne des années 1950 à aujourd’hui »

 

Responsables scientifiques  :  Evelyne  Toussaint,  professeur  d’histoire  de  l’art  contemporain,  Elodie  Lebeau, doctorante, Université Toulouse Jean Jaurès (UT2J) ; Annabelle Ténèze, directrice des Abattoirs, Musée-FRAC Occitanie Toulouse ; Zahia Rahmani, INHA (Institut National d’Histoire de l’Art).

 

18h30 : Jeudi des Abattoirs

Table ronde et discussions avec Iván Argote et Carlos Uribe, artistes participants à l’exposition "Medellin. Une histoire colombienne", et Annabelle Ténèze et Valentin Rodriguez, commissaires de l’exposition.

Page de l'évènement