les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse

Hommage à Hessie (1936 - 2017)

Jeudi 8 février 2018 à 17h30
 
Auditorium et salles d'exposition (sous-sol) - Entrée libre
courtesy Amarante Szidon ; crédit photogr. le Figaro

Au mois d’octobre 2017, l’artiste Hessie nous a quitté une dizaine de jours après l’ouverture de sa rétrospective "Survival Art" aux Abattoirs. En parallèle de cette exposition, nous vous proposons de poursuivre la redécouverte de son œuvre avec une série de rencontres avec des artistes qui l’ont bien connue et ont travaillé avec elle.

Les Abattoirs vous proposent de rendre hommage à cette artiste femme d’origine caribéenne, rare femme de couleur active sur la scène française dans les années 1970. La soirée se déroulera d’abord avec une visite guidée par l’une des commissaires de l’exposition, l’historienne de l’art et commissaire indépendante Sonia Recasens. Elle nous guidrea à travers ses broderies et ses collages dans une visite co-organisée avec l’association Aware. Car un hommage à une artiste doit être vivant, nous poursuivrons avec une lecture-performance de l’artiste Pélagie Gbaguidi dans les salles de l’exposition, puis une conversation avec elle et l’artiste Perrine Lacroix, auteur du film présent dans l’exposition, à l’auditorium.

 
Programme 17h30 - 21h00
 
- 17h30
Visite guidée de l'exposition.
Une fois par mois, AWARE s'associe à une institution culturelle afin de faire découvrir les œuvres et la vie des artistes femmes lors de visites menées par des conservateur.rice.s de musée ou des historien.ne.s d'art, dans les exposition et les collections.
A l'occasion de leurs Visites du 8, AWARE propose une visite commentée de "Hessie. Survival Art" par Sonia Recasens et Annabelle Ténèze, commissaires de l'exposition. 
 
Liens de réservation gratuite à la visite guidée :
https://awarewomenartists.com/nos_evenements/visites-du-8/
 
 
- 18h30
Lecture

"L'offrande à Hessie" est une lecture vibrante d'un dialogue imaginé entre l'amitié des deux artistes, Hessie et Pélagie Gbaguidi.
 
"A travers des textes, des poèmes, des souvenirs, je souhaite partager avec le public l'expérience humaine et spirituelle de la rencontre entre l'art, l'œuvre et la mémoire d'une artiste éponyme Hessie. Elle est le soulèvement contre la résignation, un acte politique, un acte de résistance. Avec une Humilité d'une rare élégance, Hessie de par sa personnalité ou la puissance cosmique de son œuvre nous renvoie au commun des mortels. Avec ceci pour message ; le courage et le dépassement de soi mènent vers des sphères que l'on aura de cesse d'analyse, le questionnement sur l'Autre et le mystère de la vie."
Pélagie Gbaguidi, janvier 2018
 
- 19h
Rencontre

A l'Auditorium - Rencontre entre les artistes Pélagie Gbaguidi et Perrine Lacroix, qui nous expliqueront ce qu'elles partageaient en tant que femme artiste avec Hessie, et Sonia Recassens et Annabelle Ténèze. La rencontre s’accompagne de la présentation de rush inédits tournés par Perrine Lacroix pour le film présenté dans les salles de l’exposition Survival Art.
 
 
 
Pélagie Gbaguidi
D’origine béninoise, née en 1965 à Dakar
Vit et travaille à Bruxelles (Belgique)
 
Pélagie Gbaguidi se définit comme un griot contemporain. Au sens poétique, le "griot remet en question l’individu dans sa propre trajectoire car il absorbe la parole des anciens, la remodule comme une boule de graisse qu’il vient déposer dans le ventre du passant, avec les ingrédients de son époque". En pratique, c’est "casser le rythme du quotidien et y intégrer sa part d’éternité". L’œuvre de l’artiste est une anthologie de signes et de traces sur le traumatisme collectif et sa mutation.
Diplômée de l’école des Beaux-arts de Liège en 1995, Pélagie Gbaguidi est peintre, dessinatrice, installatrice et "griot". Elle a exposé à plusieurs reprises à la Biennale de Dakar, et a récemment pris part à la Documenta 14 à Kassel ou à Athènes. En France, son travail a notamment été vu au Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart (L’iris de Lucy. Artistes femmes africaines) ou Afriques capitales à la Gare Saint-Sauveur de Lille.
 
Perrine Lacroix
Née en 1967 à Saint-Etienne (France)
Vit et travaille à Lyon (France).
 
Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1992, Perrine Lacroix développe depuis plus d’une vingtaine d’année une œuvre pluridisciplinaire. L’installation, la vidéo et la photographie constituent la base de son langage plastique. S’intéressant aux architectures et aux constructions, elle explore les relations entre extérieur et intérieur, achevé et inachevé, vide et plein, comme dans la série de photographies Les Châteaux d’Espagne. Les espaces en marge et les histoires qu’ils renferment (blockhaus, prisons, squats, cabanes, etc.) traversent son œuvre, qui témoigne également d’une sensibilité pour les figures singulières. SILENCE, actuellement présenté dans l'exposition, s’inscrit dans la lignée de ses travaux et plus particulièrement de Razika (2009). Dans ce diptyque vidéo, Razika, née en 1952, raconte son parcours d’Alger à la Petite Kabylie, de la "guerre de France" à la "décennie noire", élevant ses 14 enfants en l’absence de son mari maçon émigré pendant 30 ans en France. Dans SILENCE on retrouve tous les ingrédients qui caractérisent l’œuvre de Perrine Lacroix : une architecture en marge chargée d’histoires, celle du moulin d’Hérouval, la demeure d’Hessie et de son mari le peintre Dado,  et une femme hors du commun qui se confie de manière inédite.
 
 
 

Hessie, Boutons bleus, 1974-75, boutons bleus et gris cousus sur tissu de coton, monté sur châssis, 165 x 295 cm © Hessie ; courtesy Galerie Arnaud Lebebvre, Paris ; photo Béatrice Hatala