Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Pour l'un dit

LabBooks — éd. 2017
Du 1 juin au 13 juillet 2017
 
Médiathèque des Abattoirs
Vernissage le jeudi 1er juin à 18h en présence des artistes
LabBooks, Pour l’un dit, 2017 (détail), photo Liza Maignan

L’exposition, conçue à partir d'une publication récente du groupe de recherche (Pour l'un dit, éd. isdaT, 2017) vise à la fois à restituer le travail mené en 2016-2017 par les participants à ce projet et à mettre en place un contexte et des outils pour le poursuivre et l'approfondir.

L’expostion présente le résultat du travail mené dans le cadre de LabBooks en 2016-2017. Celui-ci traite plus particulièrement de la fonction d’anticipation des livres. Ici ce terme ne renvoie pas seulement à un genre littéraire, mais davantage à la temporalité du livre et du processus éditorial. Le livre a une fonction d’anticipation lorsque son écriture (textuelle, graphique, éditoriale) ou sa lecture peuvent être suivies par des décisions ou des actions dont il contient ouvertement la possibilité, que ce soit pour ses initiateurs (auteurs, artistes, designers graphiques) ou pour ses récepteurs.

L’exposition est conçue à partir d'une publication récente du groupe de recherche intitulée Pour l’un dit... 2018 et autres années communes commençant par un lundi (éd. isdaT, 2017). Conçue comme une partition temporelle qui joue avec la forme populaire du calendrier, cette édition restitue les recherches conduites durant plusieurs mois dans le cadre d'un séminaire, tout en anticipant leurs possibles prolongements et relectures.

Avec les étudiant.e.s et diplômées de l'isdaT beaux-arts : Camille Aussibal, Margot Brousmiche-Criséo, Milena Ducoudray, Juliette Flécheux, Barbara Gabriac, Anaïs Hay, Lucie Humbert, Juliette Kersuzan, Marine La Rosa, Marion Lebbe, Liza Maignan, Marine Montagné, Timothée Villemur.

Projet coordonné par Laurence Cathala, Sébastien Dégeilh, Jérôme Dupeyrat et Olivier Huz.

 

à propos du programme de recherche

Le programme de recherche "LabBooks — écritures éditoriales" a été mis en place à l'isdaT en 2015, dans la continuité d'un atelier intitulé "Braconnages" (2009-2015). Il vise à étendre la notion d’écriture à toutes les dimensions de la pratique éditoriale, en montrant en quoi et comment "l’écriture" des livres peut concourir à la production du discours et de la pensée, voire la conduire, que ce soit dans le champ de l’art, de la littérature, ou dans bien d’autres domaines.

Les réflexions menées au sein de LabBooks attestent en effet de la possibilité d'appréhender de façon transversale diverses catégories d’éditions — livres d’artistes, bookworks, livres d’art, livres de littérature, partitions, manuels, guides — en n'opposant pas forme et contenu, mais en admettant que ce sont conjointement le message (l'information) et la forme qui constituent le contenu, selon des équilibres et des degrés de relation très variables.

Il apparaît également que l’écriture des livres ne conduit pas seulement vers leur espace propre, mais qu’elle étend le travail et sa réception vers la lecture, la performance, et plus largement vers diverses formes d’activation, les livres offrant ainsi une anticipation d’usages, de réceptions, de productions et de situations contenant la condition de leur dépassement.