Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Exposition en cours

Exposition en cours

En cours

Ed Atkins, Warm, Warm, Warm Spring Mouths, 2013
Jusqu'au 26 novembre 2017
les Abattoirs
Vernissage le samedi 24 juin à 11h30
Depuis plusieurs années, le nombre croissant d’images générées par la technologie a profondément modifié nos vies, et l’usage que les artistes font aujourd’hui de l’animation numérique reflète ce bouleversement. Cette exposition présente des artistes qui explorent les nouvelles réalités de l’ère de l’information continue et de la virtualité sous un angle humaniste. Plus d'infos
 
  • LabBooks, Pour l’un dit, 2017 (détail), photo Liza Maignan
Jusqu'au 13 juillet 2017
Médiathèque des Abattoirs
Vernissage le jeudi 1er juin à 18h en présence des artistes
L’exposition, conçue à partir d'une publication récente du groupe de recherche (Pour l'un dit, éd. isdaT, 2017) vise à la fois à restituer le travail mené en 2016-2017 par les participants à ce projet et à mettre en place un contexte et des outils pour le poursuivre et l'approfondir. Plus d'infos
 
  • Daniel Spoerri, "Alpha-Omega", 1992-93, collection Daniel Cordier @Adagp
Jusqu'au 3 septembre 2017
les Abattoirs
Daniel Spoerri, (né en 1930), membre fondateur du Nouveau Réalisme, investit les sous-sols des Abattoirs. En contrepoint d’une présentation historique, il a conçu “les dadas des deux Daniel”, vaste cabinet de curiosités réalisé à partir de ses œuvres, de sa collection ethnographique et de celle de Daniel Cordier, donnée au Centre Georges Pompidou et en dépôt aux Abattoirs.  Plus d'infos
 
  • Judit Reigl, New York, janvier 2002. Dépôt du Fonds de dotation Judit Reigl, Marcoussis aux Abattoirs ©Adagp, 2017 ; photogr. Philippe Boudreaux
Jusqu'au 3 septembre 2017
les Abattoirs
Judit Reigl, récente lauréate du Prix AWARE, a développé depuis les années 1950 où elle est repérée à Paris par André Breton après sa fuite de Hongrie, un chemin artistique singulier, entre abstraction et figuration, entre surréalisme et méthode. Son œuvre, conçue en séries, a su embrasser de grands moments de l’histoire de l’art (surréalisme, abstraction gestuelle, représentation du 11 septembre) tout en restant fidèle à son engagement personnel. Plus d'infos
 
  • Kazuo Shiraga, Genten, 1990, collections les Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées © droits réservés ; photogr. Auriol-Gineste
Jusqu'au 3 septembre 2017
les Abattoirs - Rez-de-chaussée
Vernissage le samedi 24 juin à 11h30
Cette exposition rassemble des œuvres historiques de la collection, des acquisitions récentes et des invitations à des artistes qui questionnent le geste de l’art aujourd’hui : peindre comme je bouge ? Peindre comme je danse ? Peindre comme je saigne ? Peindre comme je vis ?  Plus d'infos
 
  • Carolee Schneemann, Precarious, 2009. Edition 1/6 + 2 EA. Galerie Lelong New York 2016
Jusqu'au 3 septembre 2017
les Abattoirs
Éclaireuse d’une génération d’artistes féministes, pionnière de la performance et des rapports entre cinéma et art, Carolee Schneemann a été le témoin attentif et engagé des conflits de son époque. Dans ses créations récentes, l’artiste, lauréate du Lion d’Or de la Biennale de Venise, met en scène le flux des images et des musiques au service de son engagement dans cette installation vidéo que viennent d’acquérir les Abattoirs. Plus d'infos
 
  • Margerite Humeau, "ECHO, A Matriarch Engineered to Die", 2016. Courtesy de l’artiste et de Clearing Gallery (Londres, Bruxelles) - Photo: A.Morin
Jusqu'au 14 janvier 2018
les Abattoirs
Une nouvelle œuvre monumentale prend place dans la nef des Abattoirs. L’artiste française Marguerite Humeau y expose ECHO, A Matriarch Engineered to Die, un étrange éléphant devenu dans l’hypothèse scientifique de l’artiste, une des créatures les plus évoluées. Cette éléphante matriarcale blanche, est équipée d’une perfusion sculpturale et poétique, la rendant capable, au moment de sa mort, de se nourrir de ses émotions. Plus d'infos
 

Prochainement

À partir du 30 juin 2017
Moulin des Évêques, Agde (34)
Vernissage le jeudi 29 juin
Une méditation artistique sur les apparences du monde. L’exposition prend pour point de départ la situation géologique de la ville d’Agde, bâtie sur deux volcans aujourd’hui en sommeil. Plus d'infos