Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Projet 14/07/89, les Quark revisitent le Quatorze Juillet de Romain Rolland autour du fameux Rideau de scène de Picasso (1936)

Du au 26 mars 2011
 
Salle Picasso, les Abattoirs
Représentations les 26 et 27 mars à 18h30 et 21h

Le collectif De Quark poursuit sa collaboration avec le Musée des Abattoirs en répondant à une commande insolite de son directeur.
 

L'oeuvre monumentale de Picasso, conçue à l'origine comme rideau de scène pour un spectacle de théâtre créé en 1936 sous l'égide du Front populaire, doit servir de cadre à une série de performances autour de cette pièce épique de l'écrivain et metteur en scène Romain Rolland (Prix Nobel de littérature en 1915) : "Le quatorze juillet 1789" créé en 1902 à Paris au Théâtre de la Renaissance.

Il s'agit pour le collectif implanté à Toulouse de se prêter à une relecture de l'oeuvre, in situ, dans ce qui actuellement est un musée et qui à l'époque était bel et bien des abattoirs. Cette proposition s'inscrit dans la continuité d'une série de commandes aussi anachroniques et insolites les unes que les autres et fête en même temps les 10 ans du musée.

Avec l'aide de nombreux complices et la participation du public toulousain, De Quark entend bien faire sa révolution !


De Quark - Collectif de théâtre contemporain :
Séverine Astel, Joke Demaître, Sébastien Lange, Romain Mercier, Julien Lacroix et Renaud Serraz


De Quark a entamé depuis 2004 un processus de mise en scène qui intègre différents textes contemporains de format relativement court à un dispositif scénique en évolution. Pour des raisons artistiques mais aussi économiques et même politiques, ils envisagent la création sous l'angle d'un perpétuel recyclage, ré-interrogeant sur plusieurs années les mêmes textes, le même dispositif qu'ils reformulent inlassablement dans des configurations radicalement différentes.

Les lieux où ils se produisent peuvent aller d'une scène de théâtre tr ditionnelle à une minuscule galerie d'art contemporain en passant par un ancien tri postal en friche, une salle de sport ou encore l'ensemble d'un immense musée d'art contemporain (les Abattoirs de Toulouse). Ils sont tous comédiens et metteurs en scène et ont choisi la formation collective pour faire une oeuvre singulière qui ne ressemble à aucune des créations qu'ils peuvent faire par ailleurs dans leurs propres compagnies.

Le collectif - car il leur semble constitutif de ce projet qui s'attache à interroger les frontières au sens large : celles des identités d'une signature artistique, celles des différentes écritures qu'ils abordent dans un même continuum scénique, celles mêmes qui définissent ce qu'est un artiste. Certains d'entre eux ont aussi choisi de ne plus être intermittents du spectacle et de gagner leur vie dans d'autres métiers. De Quark - car la notion de frontière s'estompe lorsque les scientifiques considèrent ces éléments constitutifs des particules élémentaires que sont les quarks. Cette façon de concevoir le Projet De Quark leur permet d'inventer un autre apport aux différents modes de production qui modèlent et parfois peuvent formater la création des arts vivants. Le rapport qu'ils entretiennent avec le temps de création est par exemple une des libertés que leur permet ce processus de fabrique d'un objet (jamais fini et pourtant toujours assumé).


" ils n'ont rien à dire
mais quelque chose doit être dit
Et ils s'avancent " (Jon Fosse "De l'acteur")

Coproduction Collectif De Quark/les Abattoirs, Toulouse

http://www.collectifdequark.org/