Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Conférence de Laura Bernard

Du au 18 avril 2014
 
Auditorium des Abattoirs
Conférence à 18h30 - Entrée libre
Frances Benjamin Johnston,1896

"Histoire orientée de la photographie". Traçant des liens entre artistes de différentes générations, Laura Bernard, professeur d’histoire des arts et militante féministe, pose un regard complice et propose une histoire commune, sinon toujours solidaire, des femmes photographes.

Il sʼagit dʼun regard complice.
Mettre en exergue des artistes, des photographes, des plasticiennes, les extraire du champ général de lʼhistoire de lʼart et élaborer en conséquence une stratégie de réappropriation dans une logique féministe, lesbienne de transmission : cʼest cela que Laura Bernard appelle histoire orientée.

Des figures singulières des débuts du media "photographie", telles Julia Margaret Cameron, Frances Benjamin Johnston, aux photographes des cercles des avant-gardes – Dora Maar, Berenice Abbott, Lee Miller, Rogi André, Germaine Krull…, longtemps connues par leurs seuls amants ou mentors, elles fondent, ensemble, une ascendance légitime aux recherches de plasticiennes contemporaines comme Cindy Sherman, Nan Goldin, Sherrie Levine, Pipilotti Rist...

Toutes, explorant les capacités plastiques de ce média, sous ses diverses formes et extensions (vidéo, installations, web art, performances), sont néanmoins peu étudiées comme appartenant à une histoire commune sinon solidaire, de femmes photographes.
Laura Bernard traque et trace des liens, de forme, de sens, politiques et artistiques entre des artistes de générations, de pratiques et de cultures différentes – Est-Ouest/Nord-Sud –, nous proposant une histoire in progress de la photographie des femmes, vue sous lʼangle pertinent de la cohésion dʼensemble.

Laura Bernard mêle démarche culturelle, politique et identitaire, ce qui lʼamène depuis les années 1990 à interroger les spécificités des productions artistiques des femmes et des lesbiennes, dans des registres croisant tradition, petits et grands genres, actualité et art contemporain. Professeur dʼarts plastiques et dʼhistoire des arts, mais aussi militante féministe, elle questionne la transmission en tant que modèles imposés et en prône une redéfinition.

 

En partenariat avec Bagdam Espace lesbien, dans le cadre du 17e Printemps lesbien de Toulouse.