Musée d'art moderne et contemporain à Toulouse, FRAC Midi-Pyrénées

Art contemporain
en Midi-Pyrénées

Jeanne Lacombe | Artistes

Jeanne Lacombe

Jeanne Lacombe a fait ses études à Bordeaux où elle passe de nombreuses années. La proximité de  son atelier avec le CAPC (centre d’art contemporain) fut pour elle un bon complément de son  enseignement artistique. En 1988, elle s’installe à Toulouse.

Son  travail est le fruit d’une recherche continue  et passionnée, il a été exposé dans  de nombreux lieux.

Une période romaine, issue d’un carnet de voyage évoluant au gré de nombreux séjours à Rome, marque la première grande étape de son parcours artistique.

S’ensuit une période de travail sur le blanc. Jeanne Lacombe rencontre Vittoria Biasi à Rome, critique d’art, écrivant essentiellement sur le monochrome blanc : une relation de travail s’installe alors avec des expositions en Italie. Cette réflexion sur le blanc emmènera Vittoria à des installations de lumière avec son groupe d’artistes dont Jeanne Lacombe fait partie dans des espaces urbains, comme Rome et Parme.

Les prémisses du travail  de Jeanne Lacombe sur le thème du paysage.

Aujourd’hui, Jeanne Lacombe développe  sa recherche sur le paysage, en menant deux approches  de front :
La Méditerranée :  le déclic fut un voyage en Grèce et plus  précisément sur les îles des Cyclades.
La forêt :  un travail de peinture écriture ou « femme-forêt » qui fait l’objet d’une deuxième  rencontre avec l’écrivain poète Françoise Dax-Boyer.

Les images que Jeanne Lacombe présente sont en relation avec ses sensations du moment, comme  son voyage en Méditerranée ou l'environnement de son atelier actuel au domaine de Degrés à Gragnague d'où les peintures sur les roses ou la forêt qui est très présente dans ce lieu avec un zoom sur les fleurs comme l'églantine ou le coquelicot. Son travail se présente comme un carnet de bord où elle montre la partie contemplative de sa vie. En continuité de sa peinture sur le paysage, elle utilise ses photographies de la forêt de Degrés qu’elle projette en diapositive sur une installation faite de plusieurs éléments en bois. Cela donne une impression plus forte de l'image qui est en trois dimensions.
 

 

Jeanne Lacombe

Sans nuage
Le bleu n’est pas une couleur
Fondation espace écureuil pour l’art contemporain
24 juin – 3 septembre 2011

Jeanne Lacombe est peintre. Le paysage est un de ses thèmes de prédilection ; tel un carnet de bord, elle transcrit sur la toile les sensations que lui inspirent ses voyages, les souvenirs qui lui demeurent à son retour. 
Ses paysages elliptiques, pourtant identifiés par leur titre, semblent appartenir à un imaginaire commun : ils sont les fragments d’une fiction que chacun, porteur de ses propres déambulations, peut à sa guise recréer.

Biographie
Née en 1950 
Vit à Toulouse
Diplôme Supérieur d’Arts Plastiques obtenu en 1984 à l’école des Beaux-arts de Bordeaux

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES / RESIDENCES

2011                Sans nuage, le bleu n’est pas une couleurFondation espace écureuil, Toulouse 
2005                           Exprmtl Galerie, Toulouse
2004                Balmes 21, Barcelone
2001                Espace Cegetel, Toulouse   
1999                Blancs, CCM Galerie, Bruxelles 
1998                Galerie Huni-Debordeaux, Brives
1997                Galerie Les Cahiers de l’Atelier, Toulouse
1996                Institut Français, Barcelone
1996                Château Cadillac en Fronsadais, Bordeaux
1996                Espace Croix-Baragnon, Toulouse
1995                Galerie Espace Suisse, Strasbourg
1994                Galerie Rémy Werle, Strasbourg
1992                Musée de Toulon, Toulon
1991                Galerie Christian Colin, Rennes
1991                Galerie moderne et contemporaine, Paris
1990                Galerie Eric Dupont, Toulouse
1989                Galerie Traces, Toulouse
1986                Centre Léonard de Vinci, Toulouse

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES / INTERVENTIONS2009               Toulouse-Istanbul, Ombres Blanches, Toulouse
2009                Été photographique de Lectoure dans la cadre de la saison turque en France 
2008               Femme à femme,institut français, dans le cadre du projet Toulouse-Istanbul
2007                Balmes 21 Barcelone, 
2007                Entreprise Cancé Nay 64, dans le cadre du projet Toulouse-Istanbul
2006                Matières et design, Arts visuels Galerie, Espace Croix-Baragnon, Toulouse
                        L’INVENTAIRE, PRODUCTIONS ORPHELINES Montauban
2002-2010      Sainte Jeanne vous en promet, Toulouse
2004                Foret(s), Château-musée du Cayla, Andillac
2004                Envole moi, Château de Ribonnet
2004                Stade Bleu, Toulouse
2003                Paysages, Centre d’art contemporain BBB”, exposition, Toulouse
2003                Méditerranée-forêt, Domaine de Degrés, Toulouse
1998                Galerie 128, New York
1998                Installation Accordi di Luce, Parme
1997                Echange Toulouse/Kiev, Kiev
1996                Installation Accordi di Luce, St Ignace de Loyola, Rome
1995                Galerie Espace Suisse, Strasbourg
1995                Regard d’un collectionneur, Espace Ecureuil, Toulouse
1995                Balmes 21, Barcelone
1994                Chiesa di San Francesco, Bolsena
1994                Studio Bocchi, Rome
1994                Bada Vecchia, Taormina
1993                Laiterie en friche, Europe en chantier, Strasbourg
1993                Musée Lénine, Moscou
1991                Art Jonction, Nice
1990                Université Toulouse Le Mirail, Toulouse
1988                Le Carré d’Art, Cahors
1983                Emotion en Aquitaine II, Bordeaux

 

BOURSES 
2007                Bourse CULTURESFRANCE dans le cadre du projet Toulouse Istanbul 
1993                Bourse du conseil de l’Europe pour une résidence à Strasbourg à la Laiterie sur le thème “Laiterie en friche, Europe en chantier”
1989                Bourse du Conseil Régional de Midi Pyrénées pour un séjour à Rome

 

ENSEIGNEMENT
2005 - 2006    Intervenante à l’école nationale d’aviation civile, Toulouse
2002 - 2003    Intervenante à l’école Boule de Paris
1989 - 2004    Intervenante en atelier d’arts plastiques au lycée Raymond Naves à Toulouse
1997 - 2003    Enseignante pour la préparation au concours de l’IUFM
1996 - 1997    Intervenante dans les écoles maternelles et primaires
1992 - 1996    Intervenante au service éducatif des musées de Toulouse
1995                Intervenante en arts plastiques à l’institut Français de Niamet (Niger)
1993 - 1994    Intervenante en arts plastiques à l’école d’architecture de Bordeaux

 

  • L'atelier 2011
  • Cerisier
    huile sur bois, 150/150, 2008
  • Cerisier
    huile sur bois, 150/150, 2008
  • Taupière
    huile sur bois, 40/40, 2008
  • Taupière
    huile sur bois, 40/40, 2008
  • Taupière
    huile sur bois, 40/40, 2008
  • installation de pins parasol
    huile sur cubes bois et plâtre 2008
  • L'aube ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur toile, 100/100, 2008
  • L'aube ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur toile, 100/100, 2008
  • L'orage ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur toile, 100/100, 2008
  • L'estuaire ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur bois, 150/150, 2008
  • L'estuaire ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur bois, 150/150, 2008
  • Graam et Pascale, paysage anglais
    peinture à l'huile sur bois, 140/140, 2009
  • La digue de Venise ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur bois, 150/150, 2008
  • La digue de Venise ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur papier, 105/74, 2011
  • La digue de Venise ou paysage énigmatique
    peinture à l'huile sur papier, 60/40x3, 2011
  • Le Bosphore Istanbul
    peinture à l'huile sur toile, 100/100,2007
  • Le Bosphore Istanbul
    peinture à l'huile sur toile, 100/100,2007
  • Le Bosphore Istanbul
    peinture à l'huile sur toile, 140/140, 2008
  • Orient-Occident
    Adhésif 150cm de diamètre sur sol gris, ornementation du Palais de Dolmabahçe, été photographique de Lectoure 2008
  • Collection Istanbul
    54 tableaux, huile sur papier, 23/23 cm, été photographique de Lectoure 2008
  • Gül et moi
    huile sur toile, 40/40cm sur adhésifs: boutons de roses, dessin Jeanne Lacombe 2008
  • Rose ou Gül en francais rose
    peinture à l'huile sur bois 100/100cm 2008
  • Résidence à Gölyazi Turquie, Les "Nénuphares" symbole du village
    Peinture sur bitume, 2007

Projet Toulouse Istanbul avec le soutien de CULTURESFRANCE et de l’usine Cancé

C’est la vue sur le Bosphore qui domine, quand on rentre dans l’appartement de Gül, on est fasciné par l’ampleur de ce paysage, on croit rêver au confluent de l’imaginaire et du réel, on est dans une situation stratégique du qui est quoi, du où est où, on est dans l’histoire, dans l’actualité de ces deux mondes qui se trouvent qui se perdent qui se reconnaissent, il y a l’étranger avec la peur de l’autre, Il y a la reconnaissance dans la différence de l’autre et le quelque chose de soi-même, il y a l’inconnu de ce versant oriental ... où ? On est plongé dans des contrastes on est parfois perdu dans la confusion de cette lisière, de ce flou à réajuster.

Dans l’horizon de ce paysage les bateaux sont tout petits, ils avancent comme des escargots ils vont d’une rive à l’autre, on sait qu’ils vont quelque part, ce quelque part qui nous échappe. Tous les matins je suis là. Chaque matin je revis la même histoire de ce ciel de juin où une nuée d’oiseaux volent au dessus de mon regard fixé vers le ciel, il y a les mouettes, les martinets, ils sont beaucoup de par le monde mais ils sont – là - dans ce monde qui leur appartient.

Gül a un appartement moderne au quatrième étage dans un quartier d’immeubles récents. Gül n’est pas à la recherche de formes spécifiques que ce soit dans le mobilier ou les objets. On peut reconnaître sa part orientale dans la façon de draper une nappe sur une table ou dans le choix des rideaux. La seule œuvre d’art qui est la sienne se trouve au dessus du canapé, un photomontage représentant Gölyazi, fortement inspiré de miniatures ottomanes.

Aller à la recherche d’une artiste à Istanbul : un projet ambitieux, idéaliste. J’ai choisi cette ville pour sa situation géographique, pour son métissage, avec l’envie d’y trouver de la magie. Partir pour la première fois à Istanbul me demandait beaucoup de courage, j’ai foncé dans cette aventure. En avril 2006 après la rencontre avec plusieurs artistes, j’ai choisi Gül pour ses modes de représentation de l’image différents des miens. Il y avait aussi son projet qui me donnait confiance par son engagement artistique et son envie de le mettre en pratique ; Elle organisait des rencontres en forme de résidence d’artistes dans sa maison à Gölyazi. Spontanément elle m’y invita. Ce Village sur une île est beau et elle a su nous faire partager ce lieu exceptionnel.

Mon projet fut donc de recevoir une artiste stanbouliote chez moi puis d’être reçue chez elle dans les mêmes conditions.
Gül est venue en février 2007 pour 15 jours; à l’aéroport, quand je l’ai aperçue les larmes me sont montées aux yeux, j’étais émue, elle était là. Je lui ai fait une place chez moi tout comme elle m’en a faite une chez elle, en juin 2007.

Chez moi, c’est un univers différent de chez Gül, c’est un appartement dans un ancien immeuble au centre ville de Toulouse, sa singularité ne tient pas à la vue sur les platanes mais à ce qui se passe à l’intérieur car chaque objet a une histoire, les meubles ou les œuvres d’art sont là, au fil des rencontres avec des artistes et designers. C’est un espace sans cesse renouvelé par les expositions que j’y organise seule ou avec d’autres artistes, il se présente presque comme un laboratoire.

En rentrant dans mon univers Gül a tout de suite eu envie d’intégrer la peinture dans son travail d’où sa première œuvre « the kitchen » un mélange de peinture occidentale et orientale sur notre vie quotidienne. Ce que j’ai aimé, dans ces moments que nous avons passés ensemble, c’est que notre projet avait un cadre de vie, une orientation.

Puis Gül a sorti une deuxième oeuvre « le balcon » quand je me trouvais à Istanbul.
Pour moi le processus de la création est différent. Je me laisse envahir, surprendre, je prends beaucoup de choses pour en garder peu. De ma relation avec Gül et de mon voyage ont apparu mon journal et mes photographies ; ils ont alimenté ce long processus de la mise en place de l’image dans le tableau mais ce fut dans la solitude de l’atelier avec la peur face à ce que je pouvais bien voir surgir ... Ma ténacité me fit aller jusqu’au bout de mon aventure, mais avec beaucoup de bonheur, car ce fut dans la satisfaction de la tâche accomplie : le tableau que je fis me sembla magnifique ! Je revis le balcon de Gül, les jardins de Domabahçe, et le Bosphore...

Jeanne Lacombe 2008